• Céline JOLY

Tartine salée au chutney de pommes, figues séchées, et cerneaux de noix, en 2 façons.

Mis à jour : 2 juin 2020



Si je devais emmener un seul aliment sur une île déserte ce serait bien du pain, mais agrémenté c’est tout de même mieux. Pour ceux qui me connaissent j’adore l’apéro, ce n’est pas pour rien que je me suis dirigée vers la conserverie artisanale et le traiteur en proposant des tartinables et autres condiments. J’adore l’apéro pour la gourmandise et les diverses bouchées à déguster, associées à un bon verre de vin ou de bière, et surtout pour un moment avec les copains.

D’ailleurs, connaissez vous l’histoire de ce mot « copain » ?! ( Merci Eric ) Eh bien Il vient de deux mots latins « cum panem » qui signifie « avec le pain » et qui ont fusionné pour devenir « cupanem » puis  « companio » : celui avec qui on partage le pain. Au Moyen âge il servait d’assiette sur les tables des plus riches. On l’appelait alors le « tranchoir » : tranche sur laquelle on sert le poisson ou la viande. Le mot a ensuite évolue vers « compaing » : celui avec lequel on partage des aventures, la nourriture et entre autres le pain, pour devenir « compagnon » et « copain » (partenaire de pain). Pas étonnant que ce soit un indispensable sur nos planches à partager!


Malheureusement cette période de confinement met ces petits plaisirs directs en suspens… mais qu'à cela ne tienne, pour mon tout premier article je vous propose une recette de tartine que vous pouvez préparer en format individuelle, et par la suite en format bruschettas à partager ( tout prochainement ) à l’apéro avec les amis et la famille. 


L’élément initiateur de cette recette c’est donc le chutney de pommes, disponible sur l’e-shop du site, et pour l'accompagner rien de tel qu’un bon fromage. Privilégiant le travail avec de petits artisans et commerçants de la région Nantaise aux valeurs similaires aux miennes, je me suis rapprochée de la Crèmerie des Carmélites. Suite aux recommandations de Stéphane pour un bel accord, mon dévolu s’est porté sur un fromage au lait de vache que je ne connaissais pas, l'Ondua, originaire du Pays Basque. Je voulais aussi tester la nouvelle Boucherie paysanne Les Bottes non loin, rue saint léonard, avec pour choix du boeuf séché, et la Maison Arlot Cheng, sur l’île de Nantes près des machines, pour le pain. J’avais au départ décidé de faire un sandwich, puis suite à notre échange avec Pierre Antoine, j’ai eu le droit à un pain multigraines à tester, que je recommande grandement et qui s’est avéré parfait pour cette recette! Pour une touche de fraicheur, je voulais en légumes de la courgette, des champignons, et de la roquette qui se marie bien avec la figue. Seulement voila, pas de cette dernière chez Biocoop ( damn it, tant pis je ferai avec de la feuille de chêne ), et puis des fois une simple journée à faire les courses se transforme en belle opportunité de créativité et de rencontre. Dans mon cas, je devais passer au Champignon urbain récupérer des shiitakés, et qui se trouve être collé à l’Agronaute sur les anciens Min de Nantes. Le matin même à la boulangerie, j’avais aperçu en vitrine et à la vente un mélange de jeunes pousses en provenance de cette enseigne. Alors m'est venue une idée, utiliser des pousses de roquette, très esthétique et au gout plus piquant et poivré! Mon grand espoir à cet instant était de pouvoir en trouver dans cette petite ferme urbaine. Je pu faire la connaissance d’Antoine et tel un miracle, sur les 2 cueillettes du jour disponibles, des micropousses de roquette! En voilà une journée qui me plait, faite d'improvisation et de découvertes.



◊◊◊◊◊



Voici maintenant les 2 versions de tartine, une vegan et une omnivore, pour que tout le monde y trouve son compte. Attention tueries! Et y'a pas à dire, rien ne vaut cuisiner avec des produits de qualité. Une fois le tout assemblé, la magie s'opère en bouche.



Pour 2 tartines ou 8 bruschettas vegan:



1. Laisser mariner quelques heures au frais, sinon au mieux une trentaine de minutes, les  

tranches de courgette mélangées à l’ail, le thym, le zeste, le jus de citron jaune, 2 cuillères

à soupe d’huile d’olive et un peu de poivre du moulin.


2. Couper le champignon en deux puis l’émincer en très fines tranches.

3. Trancher des tartines d'environ 1 cm d'épaisseur.

4. Faire griller les courgettes et le pain à la plancha, poêle grill, barbecue ou au four.

( je sais pas vous mais rien que le crépitement ça m'excite ! )



5. Pour le dressage, étaler sur le pain une couche de fromage de cajou, puis de chutney, disposer ensuite des

tranches de courgette en alternance avec des tranches de champignon, et un peu de micropousses de

roquette. Au moment de servir, finaliser avec un léger filet d’huile d’olive, un tour de moulin à poivre et une

pincé de fleur de sel. TADAA! 




◊◊◊◊◊



Pour 2 tartines ou 8 bruschettas fromage charcuterie:

1. Laisser mariner quelques heures au frais, sinon au mieux une trentaine de minutes, les          

tranches de courgette mélangées à l’ail, le thym, le zeste, le jus de citron jaune, 2 cuillères

à  soupe d’huile d’olive et un peu de poivre du moulin.

2. Couper le champignon en deux puis l’émincer en très fines tranches.

3. Couper le fromage également en fines tranches.

4. Trancher des tartines d'environ 1 cm d'épaisseur.

5. Faire griller les courgettes et le pain à la plancha, poêle grill ou au four. 

6. Pour le dressage, disposer le fromage sur le pain, puis étaler du chutney, disposer des  

tranches de courgette, ensuite des tranches de champignon en alternance avec le boeuf

séché, et un peu de micropousses de roquette. Au moment de servir, finaliser avec un

léger filet d’huile d’olive, un tour de moulin à poivre et une pincé de fleur de sel.

RE TADAA!


Excellente dégustation et n'hésitez pas à me partager vos retours, savoir si la recette vous a plu ou même si vous l'avez adapté à votre sauce!


◊◊◊◊◊



Petit épilogue: Le pain réalisé au levain maison, le vrai, le bon, étant actuellement remis en valeur, je voulais finir cet article par une autre anecdote ( j'adore ça ) récemment entendue sur le sujet. Il aurait été inventé par les Égyptiens, qui en auraient fait la découverte par hasard. La légende raconte qu’une bouillie de blé fut oubliée et se serait « gâtée » donc levée. L’eau utilisée aurait été celle du Nil qui est riche en ferments saccharomyces ( micro-organisme favorisant la fermentation telle la levure ). Afin de ne pas perdre cet aliment, il fut ordonné de le cuire. Cette action entraina la découverte d’un pain aérien et du levain! Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire du pain, je vous invite à visionner le documentaire « cooked » épisode 3: l’air ( disponible sur Netflix ) très enrichissant, ainsi que les 3 autres épisodes.


See ya! Céline.


◊◊◊◊◊

Sources

https://les-archives-du-savoir-perdu.webnode.fr/news/le-pain-histoire-et-symbolisme/

http://www.lalosparis.com/une-histoire-de-pain/ https://steemkr.com/fr/@peeknpoke/origine-du-mot-copain https://www.objets-de-legende.fr/le-pain.html

65 vues0 commentaire